Stages

montreal neonatology rotationsStages

UNSI de l’HME

Pendant deux ans, les stagiaires font la majorité de leurs stages en unité de soins intensifs à l’UNSI de l’HME. Les résidents MNP participent aux rondes quotidiennes et, éventuellement, à mesure qu’ils gagnent de l’expérience, en assurent la direction. Ils font aussi partie de l’équipe de réanimation où ils acquièrent une expérience inestimable en réanimation néonatale. Vu la grande complexité et l’important roulement de patients, les médecins traitants et les résidents MNP travaillent ensemble afin d’atteindre un haut niveau d’efficacité dans le soin des patients et l’enseignement afin d’aider ces résidents à devenir plus confiants lorsqu’ils posent un diagnostic différentiel et à bien gérer les patients et l’unité. De plus, vu la présence de nombreux spécialistes de sous-spécialités pédiatriques, les résidents MNP peuvent traiter des patients présentant toutes sortes de pathologies. En outre, les résidents MNP donnent des présentations au groupe de néonatalogie et enseignent aux résidents et étudiants en médecine.

UNSI de l’HGJ

Les étudiants effectuent de nombreux stages à l’UNSI de l’HGJ sur une période de deux ans. Au début, ils codirigent les rondes et participent aux réanimations avec le médecin traitant. Une fois à l’aise avec les procédures et leur niveau de compétence évalué par le médecin traitant, les stagiaires bénéficient d’une certaine autonomie dans leur pratique. Ils doivent cependant se rapporter plusieurs fois par jour au médecin traitant qui les conseillera afin de développer leur compétence à établir des diagnostics différentiels et de pouvoir gérer efficacement les patients et l’unité. Le code « lavande » est déclenché 2 à 7 fois par période de 24 heures, par nos collègues obstétriciens lorsqu’ils doivent mettre au monde un bébé prématuré mal en point. L’expérience acquise dans une salle d’accouchement très occupée permet aux résidents MNP de devenir des formateurs PRN et d’être sûrs de leur compétence pour réanimer nos prématurés les plus fragiles de 23 semaines. Ainsi, nos stagiaires acquièrent une expérience indispensable à l’exécution de toutes les procédures relatives à la néonatalogie. Enfin, les stagiaires dispensent de l’enseignement aux résidents et aux étudiants.

Soins en cours de transport

Le stage de Soins en cours de transport a été introduit officiellement en 2016 par les résidents MNP et fait maintenant partie du programme. Il est unique en ce qu’il a été créé par les résidents MNP pour eux afin de satisfaire à leurs exigences. Pendant le stage de Soins en cours de transport (SCT), les résidents MNP participent aux rondes matinales à titre de Gestionnaire de lit. Ce dernier gère les entrées et les sorties quotidiennes de l’unité et est constamment en contact avec chaque néonatalogiste en service et avec l’infirmière responsable. Les résidents MNP répondent à tous les appels pour un transport, et si le patient nécessite la présence d’un médecin, ils sont dépêchés avec l’équipe pour stabiliser et transporter l’enfant. De plus, les résidents MNP révisent et exécutent des consultations complexes prénatales et des consultations pour extrême prématurité. Un néonatalogiste est présent pour offrir assistance et feedback. Aussi, un résident MNP en stage a priorité pour l’application des procédures. C’est une excellente occasion pour les résidents MNP de penser de façon autonome et de comprendre clairement l’action de l’équipe de transport et les restrictions à l’intérieur de la communauté. Actuellement, le stage STC est d’une durée de deux semaines au cours de la deuxième année de formation mais fera bientôt aussi partie du stage junior (R4). Les résidents MNP apprécient et apprennent beaucoup sur l’art de gérer les patients de façon plus autonome.

Recherche

Les résidents MNP bénéficieront de nombreux blocs pour effectuer leurs recherches au cours de la période de deux ans afin de compléter leurs travaux académiques. Au départ, ils devront choisir un sujet qui les intéresse et un mentor avec qui ils aimeraient travailler. À la fin de leur période de formation, les résidents MNP devront être en mesure de créer, de dispenser, d’appliquer et de traduire leurs connaissances médicales par le biais d’activités académiques. Les activités académiques peuvent être et ne sont pas limitées à la recherche scientifique fondamentale, à la recherche clinique, à l’épidémiologie, à l’éducation, à l’amélioration de la qualité, à la santé publique ou à des projets de leadership.

Médecine materno-fœtale

La Médecine materno-fœtale est un stage facultatif de quatre semaines auquel les résidents MNP prennent plaisir au cours de leur seconde année de formation. Ce stage est personnalisé selon les intérêts des résidents de façon à ce qu’ils puissent participer à des chirurgies fœtales, à des cliniques de MFM, à la clinique d’échographie, à la gestion des patientes de MMF sur les départements et à observer différentes procédures telles que l’amniocentèse, les prises de sang percutanées ombilicales et les cliniques de fertilité.

Clinique de suivi néonatal

La clinique complémentaire est un stage facultatif que les résidents MNP apprécient au cours de leurs deux années de résidence. La clinique est très active auprès des ex-patients traités à l’Hôpital de Montréal pour enfants qui sont suivis selon une routine spécifique. Les résidents MNP participent au suivi en consultation externe et apprennent comment évaluer le développement neurodéveloppemental. Ils contribuent également à établir un plan de traitement et de suivi. Ce stage offre aussi une bourse de recherche de un an en clinique complémentaire pour les résidents MNP et les résidents pédiatriques qui sont intéressés.